Chantage à la webcam ciblée : comment réagir ?

Chantage à la webcam ciblée : comment réagir ?

L'arnaque à la webcam ciblée (ou sextorsion) est une escroquerie qui s'est beaucoup développée sur internet. De quoi s'agit-il exactement ? Comment s'en protéger ? Que faire lorsque l'on s'est fait piéger ? Service-public vous répond.

Qu'est-ce que le chantage à la webcam ?

L'arnaque s'opère en particulier sur les sites de rencontre et les réseaux sociaux. Le cyber-escroc (aussi appelé « brouteur ») tente de gagner votre confiance au moyen d'un faux profil attractif, généralement depuis un web café. Après des échanges réguliers, il vous propose une rencontre par webcam au cours de laquelle la conversation peut devenir plus intime. Il enregistre alors des photos et des vidéos compromettantes qu'il menace de divulguer à votre entourage et sur les réseaux si vous refusez de payer la somme qu'il réclame.

Comment s'en protéger ?

  • Éviter de vous mettre face à la webcam de manière identifiable et évitez tout signe reconnaissable (tatouage, bijoux, lieu...).
  • Demandez à l'interlocuteur de faire les mêmes gestes que vous et en même temps afin d'être sûr que vous n'êtes pas face à une vidéo pré-enregistrée.

Comment réagir si vous en êtes victime ?

  • Ne cédez pas au chantage.
  • Gardez des preuves mettant l'arnaque en évidence (captures d'écran des échanges...).
  • Vérifiez le lien visant à prouver que la vidéo est en ligne.
  • Si vous disposez du lien URL vers la vidéo, signalez le chantage à la plateforme ou au réseau social concerné, ainsi que sur le portail officiel de signalement des contenus illicites de l'Internet www.internet-signalement.gouv.fr qui vous contactera et pourra faire supprimer la vidéo.
  • Contactez la plateforme info Escroqueries 0 805 805 817 (service et appel gratuits) du lundi au vendredi de 9h à 18h30. Des policiers et des gendarmes pourront vous conseiller et vous orienter.
  • Signalez le maître-chanteur sur les réseaux sociaux ou les applications concernés et bloquez le contact.
  • Rendez-vous à la gendarmerie ou au commissariat de police en apportant tous les renseignements et les preuves imprimées.
  • Sécurisez vos comptes (messageries, réseaux sociaux...) en changeant de mot de passe et en enregistrant une adresse électronique ou un numéro de téléphone de récupération.
  • Prévenez vos proches afin qu'ils puissent également protéger leurs comptes.
  • Si vous êtes mineur et que vous avez besoin de conseils, vous pouvez contacter le service netecoute gratuitement au 0800 200 000 du lundi au vendredi de 9h à 19h ou via le chat sur le site internet netecoute.fr .
  • Effectuez régulièrement des recherches à votre nom. Vous pouvez par exemple programmer une alerte qui vous enverra un message sur votre messagerie électronique dès qu'un contenu associé à votre nom est mis en ligne.

  À noter : Il existe une autre forme d'arnaque : le chantage à la webcam prétendument piratée.

Vous recevez un message électronique d'un supposé pirate anonyme qui prétend avoir pris le contrôle de votre ordinateur suite à la consultation d'un site pornographique. Il vous menace de publier des images compromettantes prises à votre insu avec votre webcam et vous demande une rançon en monnaie virtuelle. Il s'agit d'une simple arnaque qui vise à escroquer des victimes crédules en leur faisant peur. Ne répondez pas. Faites des copies d'écran, conservez les messages qui pourront vous servir pour signaler cette tentative d'extorsion aux autorités et changez vos mots de passe.

Lire la suite