Ce boîtier électronique nous a permis de diviser par trois le coût de notre plein de carburant

Ce boîtier électronique nous a permis de diviser par trois le coût de notre plein de carburant

Les prix des carburants s’envolent et la grogne monte chez les Français. Il est plus que jamais temps de trouver une solution pour économiser de l’argent sur votre plein. Si votre voiture roule à l’essence, on a une solution pour vous : la conversion au superéthanol.
C’est une grande première lorsqu’on saisit ce pistolet bleu à la station-service. Manette à fond, nous sommes là pour faire le plein de notre Volskwagen Polo -un modèle essence, précisons-le- que nous avons asséchée jusqu’à la réserve pour l’occasion. Le compteur défile, puis le pistolet claque. On n’en croit pas nos yeux : la pompe indique 17,86 euros pour ce plein de 39 litres, soit 46 centimes du litre environ ! Ravi, on remonte en voiture pour aller régler, pas peu fier d’avoir fait installer sur notre voiture un boîtier de conversion pour rouler au.... superéthanol.

Qu’est-ce que le superéthanol ?

A l’heure où la grogne monte en France contre la hausse des prix des carburants, peut-être vous êtes-vous intéressé à ce carburant. Il s’agit d'un mélange qui contient entre 65 et 85% de bioéthanol, mélangé avec de l'essence sans-plomb 95. C’est notamment pour cette raison qu’on le trouve dans les stations-service sous le nom de « superéthanol » ou « E85 ».

Le bioéthanol est considéré comme une énergie renouvelable, puisqu’il est produit à partir de végétaux contenant du saccharose ou de l’amidon. Betteraves sucrières, cannes à sucre et autres céréales sont utilisées pour produire ce carburant. « En France, il n’y a pas de concurrence alimentaire, car le bioéthanol est produit avec céréales impropres à la consommation humaine, comme le blé fourrager » rappelle Jean-Luc Moreau, notre confrère et animateur de l’émission « Votre auto » sur RMC. Ajoutons que seulement 1% de la surface agricole utile française est dédiée à sa production.

Comment réaliser des économies substantielles ?

Pour être éligible à l’installation d’un boîtier de conversion au superéthanol, sachez qu’il faut que votre véhicule essence soit de type « Euro 3 » au minimum, qu’il accepte le SP95 E10 et qu’il dispose une puissance fiscale de 14 chevaux maximum. Le coût du boîtier et l’installation par un professionnel agréé varient de 600 à plus de 1300 euros, en fonction de la difficulté de la pose, qui dure entre 1 heure et une demi-journée...

Lire la suite