Nous avons testé la première batterie externe au graphène, à la charge ultrarapide

Nous avons testé la première batterie externe au graphène, à la charge ultrarapide

Le constructeur Elecjet lance la première batterie externe qui utilise du graphène à la place du traditionnel Lithium-Ion et offre une charge bien plus rapide que la concurrence.

Le graphène représente-t-il l’avenir des batteries ? C’est ce que pensent de nombreux scientifiques et constructeurs, dont Samsung, qui effectuent des recherches pour remplacer les technologie Lithium-Ion et Lithium-Ion Polymère utilisées actuellement. L’avantage du graphène, un matériau constitué d’atomes de carbone, est ici d’offrir une charge ultrarapide, sans que la batterie ne chauffe. Le constructeur Elecjet a décidé de relever le défi avec Apollo, la première batterie externe USB utilisant du graphène dans le cadre d’un matériau composite, comportant également du manganèse, du Nickel et du Cobalt (MnNiCo).

Dotée d’une capacité de 6000 mAh, cette batterie se recharge complètement en seulement 20 minutes selon le constructeur, contre 3 à 5 heures pour la plupart des modèles concurrents. Après un financement réussi sur la plateforme Kickstarter, Elecjet prévoit une livraison pour le mois de Mars. Nous avons reçu une version préliminaire de la batterie pour voir si la promesse de charge rapide est tenue.

Avec un poids de 236 g et des dimensions raisonnables, la batterie se transporte facilement dans un sac. Elle est dotée d’un afficheur LED qui indique son niveau de charge ainsi que d’un bouton pour déclencher la charge d’un smartphone, au cas où le déclenchement automatique ne se fait pas. Le constructeur a prévu trois ports USB pour répondre à tous les cas de figure.

  • Le port USB Type-C sert à charger la batterie (le câble est fourni), mais aussi à charger un appareil doté d’un port compatible. Compatible avec le standard Power Delivery, il accepte une intensité de 3 A, une tension de 5 à 20 V et une puissance maximale de 60 W. En sortie, il délivre une puissance maximale de 40 W avec le choix entre quatre combinaisons tension/intensité : 5 V / 3 A, 9 V / 3 A, 14,5 V / 2,5 A et 20 V / 2 A. C’est l’appareil à charger qui détermine automatiquement la combinaison à choisir grâce au standard Power Delivery.
  • Le port USB blanc est similaire à celui des chargeurs USB classiques et offre une tension de 5 V et une intensité maximale de 2,4 A. De quoi charger la plupart des smartphones, voire certaines tablettes.
  • Le port USB orange est conforme au standard Quick Charge de Qualcomm, ici dans sa version 3.0. Ce standard de charge rapide est utilisé par de nombreux smartphones qui embarquent des processeurs Qualcomm, par exemple les derniers Galaxy de Samsung et Xperia de Sony.

La batterie se charge en environ 30 minutes

Nous avons d’abord testé la charge de la batterie externe. Pour cela, Elecjet nous a fourni un chargeur USB Type-C de 60 W, conforme au standard Power Delivery. En partant de 0, il a fallu seulement 15 minutes pour atteindre les 50% et 20 minutes pour 75%. En revanche, les 90% n’ont été atteint qu’après 33 minutes et la charge est ensuite devenue de plus en plus longue, tandis que le chargeur devenait très chaud. En revanche, la batterie ne chauffe quasiment pas. Pour le test suivant, nous avons fait la charge en deux temps, en nous arrêtons à 50% et en laissant le temps au chargeur de refroidir. Au final, la charge complète a pris seulement 32 minutes, ce qui est certes supérieur aux 20 minutes annoncées, mais représente quand même un exploit par rapport aux 3 heures nécessaires pour une batterie externe conventionnelle de même capacité...

Lire la suite