Avast 2018 empêche les espions d’accéder à votre webcam

Avast 2018 empêche les espions d’accéder à votre webcam

Le logiciel antivirus permet désormais de gérer les autorisations d’accès à la webcam pour éviter que les pirates puissent espionner l’intimité des utilisateurs.

L’éditeur Avast vient de présenter l’édition 2018 de sa gamme de logiciels de sécurité. La principale nouveauté, cette année, est l’ajout de la fonctionnalité « Webcam Shield », dont le but est d’empêcher les pirates d’accéder en douce à la caméra et de filmer l’utilisateur dans son intimité.

Anecdotique ? Pas vraiment : de nombreuses histoires glauques montrent qu'il vaut mieux se protéger. En 2011, par exemple, un californien a été condamné à six ans de prison pour avoir piraté plus d’une centaine d’ordinateurs par l’intermédiaire d’une application piégée. Il espionnait ses victimes et prenait des photos de nus pour ensuite les faire chanter.

Webcam Shield permet de limiter ce risque. Cette fonctionnalité – qui est uniquement disponible à partir de la version payante Avast Premier – propose trois modes de protection. Le mode « Intelligent » est celui qui est activé par défaut et fonctionne sur le principe d’une liste blanche, en autorisant l’accès qu’à des applications connues et de confiance. Pour les applications inconnues, l’accès doit être spécialement validé à la main.

Le mode « Strict » est plus contraignant et demande systématiquement une validation auprès de l’utilisateur pour tous les accès à la webcam. Enfin, le mode « Sans merci » bloque tout accès à la webcam en désactivant son driver. Comparé au bout de scotch noir que les paranos collent sur leur webcam, une protection logicielle comme celle d’Avast a l’avantage d’être plus flexible et, surtout, d’informer l’utilisateur sur l’application qui tente d’accéder au matériel. Le cas échéant, cela permet donc d’identifier l’application malveillante qui se cache dans le PC.

Avast n’est pas le seul éditeur à proposer ce type de protection. Fin septembre, BitDefender a présenté une fonctionnalité similaire dans sa nouvelle gamme 2018, baptisée « Webcam Protection ». De son côté, le logiciel Kaspersky propose cela depuis 2014...

Lire la suite